Historique

L’histoire commence en 1938 pour être précis. A cette époque, Robert Bersier, originaire de Fribourg, créa en parallèle de son activité de banquier, une fiduciaire à Genève (Société Fiduciaire et de Comptabilité SA). Cette dernière sera la base utilisée, dans les années 50, par Robert Bersier pour créer, dans un premier temps, la « Régie Foncière ». Fort de son expérience et voulant développer de son côté sa propre entité, Robert Bersier fonda ainsi, en 1960, « l’Agence Robert Bersier ».

Entre les années 60 et 70, Robert Bersier s’est attelé, outre la consolidation de sa clientèle, à développer et diversifier ses prestations et activités en relation avec le domaine immobilier.

C’est en 1974, que son fils Philippe Bersier rejoint la régie. Cette collaboration amena naturellement à faire évoluer le nom de l’entreprise en « Bersier & Cie ». Dans les années 80, ils deviennent associés, ceci afin d’assurer la continuité de l’entreprise familiale et permettre, par l’apport de cette jeunesse une vision nouvelle, et ceci, afin de permettre l’introduction de nouvelles visions, idées par le biais de Philippe Bersier. Durant cette période, Philippe Bersier appris le métier auprès de son père qui le prépara à sa succession. Ils travaillèrent ensemble jusqu’en 1989, année où Robert Bersier se retira sereinement.

Philippe Bersier, grâce à une passation réussie et un charisme hors-norme, devint une personnalité reconnue dans la profession et au sein des différentes associations du secteur : APGCI, Société des Régisseurs, Commission Cantonale des Ramoneurs, commission de la formation professionnelle des employés de régies et des apprentis, Fondation Paul Poletti, Cuisines Scolaires, etc. L’entreprise était alors active dans la gérance de biens d’habitation et de commerce, pour le compte de propriétaires : privés, copropriétés, Fondations, Institutionnels ou Communes, qui reste encore aujourd’hui le socle de l’entreprise.

A partir de 2001, Philippe Bersier, prépare l’avenir de la régie en planifiant l’association et l’incorporation de Mme Patricia Comte- Bersier (sa fille) et M. Christian Etter (son neveu).

Celle-ci se concrétisera définitivement en 2003, donnant naissance à la « Régie Bersier & Cie SA ». Ces nouveaux associés reflètent l’image que Philippe Bersier voulait donner de la régie, à savoir, une entreprise familiale, humaine et proche de ses clients. Il formera le duo, afin qu’il puisse, ensuite, assumer la gestion complète de la régie.

Mme Patricia Comte-Bersier titulaire d’un diplôme supérieur de commerce et ayant travaillé dans plusieurs régies de la place, où elle passera la certification APGCI I, s’occupera dans un premier temps, du service gérance.

M. Christian Etter, ingénieur civil HES, ayant travaillé 18 ans dans une entreprise de construction et ayant dirigé de nombreux chantiers importants sur Genève, reprendra également et dans un premier temps, le service technique.

En 2006, Philippe Bersier décède subitement, laissant malgré lui, la « charge » de la reprise de la régie à ces associés. Grâce à ces trois ans d’apprentissage intensifs les associés ont pu être à même d’assurer la succession de l’entreprise. Cette transition a pu se réaliser grâce au soutien, l’aide et la compréhension de la famille proche, du personnel impliqué et de tous les clients.

Malgré la charge de travail, Mme Patricia Comte-Bersier et M. Christian Etter continuent à s’impliquer dans diverses associations professionnelles et bénévoles : au sein de l’APGCI pour l’élaboration des cours techniques destinés aux employés de régies, commission technique mixte SR-APGCI, label vert de l’USPI, commission cantonale des ramoneurs, Fondation Paul Poletti et aide aux Cuisines Scolaires.

De 2006 à 2015, le duo s’est évertué à consolider et développer la régie en gardant à l’esprit le souhait de M. Philippe Bersier quant à la proximité et à la taille humaine.

En 2015, le duo particulièrement actif, a engagé un sous-directeur, M. Frédéric Gosselin. Ce dernier est titulaire d’un certificat APGCI I et technique, d’un brevet fédéral de gérant d’immeuble et d’un diplôme fédéral d’administrateur de biens immobiliers. Il est également membre actif de l’APGCI et dispense des cours au sein de cette même association. Il a rejoint la régie afin de compléter, épauler la direction, son rôle outre la gestion du personnel s’oriente sur la planification stratégique et opérationnelle de la régie.

En 2016 et 2017 la régie a relevé trois grands défis.

Le premier est d’ordre technologique, avec une migration informatique afin d’évoluer avec les outils et tendances actuels et afin d’offrir un portail direct aux clients. Cette évolution a également pour but de simplifier et améliorer les méthodes de travail.

Le deuxième défi, un déménagement, dans de nouveaux locaux spacieux et lumineux, offrant à l’équipe un environnement de travail rendant l’épanouissement tant personnel que professionnel possible. La régie a par ailleurs, toujours été à l’écoute des souhaits quant au travail à temps partiel, encourage et soutient la formation continue.

Enfin le troisième challenge, la numérisation des documents. Elle offre, dans un premier temps l’adéquation avec les convictions relatives à l’environnement et sa préservation. Elle permet également, d’accéder instantanément à de multiples informations et documents afin d’offrir dans des délais très courts des réponses aux diverses demandes, des parties prenantes avec lesquels elle est en lien.

Aujourd’hui, l’entreprise se distingue entre autre, par les rapports humains de proximité qu’elle entretient avec tous ses partenaires, en privilégiant la médiation et le dialogue. De plus, la régie bénéficie d’une équipe qualifiée ayant des niveaux de formations hautement certifiées. Ces compétences lui permettent d’offrir de multiples activités clés au sein de la structure, ce qui permet un niveau de réaction rapide et adéquat. La régie a obtenu comme gage de qualité et sécurité, le label USPI, le label vert et le label formation. Suite à l’obtention de ces labels précités, la régie est en passe d’acquérir le dernier label, à savoir le label courtier. Par ailleurs, dans le cadre d’une gestion globale de ses mandats, la régie maîtrise également l’établissement des calculs des IDC ainsi que la gestion des portefeuilles d’assurances.